Pour le premier jour, la manifestation a pris une allure culturelle puisque elle s’est associé à l’exposition « Picasso regarde Cézanne » du musée Granet de Aix-en-Provence, où durant 4 mois plusieurs œuvres de ces 2 peintres seront exposées. Ce n’est que le lendemain, le vendredi 8 mai, que les participants ont rejoint la ville étape de Vals-les-Bains, en plein cœur de l’Ardèche, afin de pouvoir parcourir les routes qui ont fait en partie la réputation du rallye de Monte-Carlo. Autorencontres était présent le samedi pour la boucle partant et arrivant à Vals-Les-Bains. Durant ces 252km de parcours, les voitures sont passées par le Mont Gerbier de Jonc, source de la Loire, en milieu de matinée et d’après-midi, avec une pause gastronomique chez Viviane et André Chatelard, qui a donné lieu à un parking tacheté de rouge sur la place du village de Saint-Bonnet-le-Froid en Haute-Loire.

Enfin, en cette période économique, un tel événement aurait put connaître un fiasco en donnant une image d’exhibition de richesses. Mais c’est tout le contraire, à la vue de la centaine de touristes présent sur les zones de regroupement ou sur les bords des routes, venus rêver l’espace d’une journée, ou seul dans ce genre d’événement il est possible d’entendre forets et montagnes « chanter » l’Italie.